FRANCK REZZAK

Franck Rezzak sort diplômé en 1989 de l’Ecole des Beaux-Arts de Paris. Il étudie la peinture dans les ateliers de Pierre Alechinsky et de Yan Voss, où il choisit de se consacrer à la peinture figurative.

A la Suite de sa rencontre avec Jean-Pierre Pincemin, il décide d’approfondir sa recherche à l’étranger. En Italie, à la Casa Puccini de Lucca, il obtient une résidence de recherche sur invitation de Not Vital. Grâce à ce séjour, il étudie la peinture de l’Antiquité Grecque, Romaine, la peinture du fayoum,et les fresques de la Villa des Mystères de Pompéi qui lui inspireront ses projets futurs dont « La mère des crises ».

La rencontre avec Leo Castelli à New York en 1990 sera déterminante pour son séjour d’un an qu’il effectue au Mexique en 1998, ou il découvre les muralistes mexicains et l’art populaire imprégnés d’exubérance, de magie, de divin, de mort… Il expose le travail qu’il a réalisé sur place à la Galeria Arte Spirale à Mexico DF.

De 1989 à 1992, il fait plusieurs séjours en Suède et au Danemark

ou il expose régulièrement (Helsinborg, Copenhague).

En 2000, il s’installe à Paris, où il met à profit l’expérience acquise lors de ses voyages. Ses toiles deviennent alors les pièces d’un puzzle incomplet ou les personnages vivent aussi en dehors du cadre, laissant imaginer au spectateur les pièces manquantes. De cette démarche naît un projet de panoramique qui débute en 2003 : La mère des crises.

Au sein d’une nature luxuriante sont confrontés les thèmes chers de Franck Rezzak : animalité, nature, mort, sexualité… teintée d’ironie et d’onirisme.

Il y revendique une pratique de la peinture faisant appel à l’inconscient personnel et collectif, aux associations d’idées. il s’inspire d’images très diverses : BD ancienne, photographie, cinéma muet, fantastique, noir…

Par ce geste magistral qu’est La mère des crises , le spectateur pénètre dans un monde auquel il participe physiquement : exactement comme Alice, il franchit le miroir et se retrouve dans le Wonder Land.

Cette toile de Jouy apocalyptique nous entraîne dans un monde où les images se répondent dans des face-à-face créés par la mise en espace de grands panneaux qui recouvrent tous les murs de la galerie, à l’instar des fresques de La Villa des Mystères de Pompéi.

Franck Rezzak à aujourd’hui 37ans.
Cette oeuvre constitue un tournant dans sa production.

Les oeuvres de Franck Rezzak ont été acquises par le musée de la Seita et plusieurs collections privées en France, en Suéde, au Danemark, en Allemagne, en Gréce, au Canada, aux Etats-Unis (New York) et au Mexique.

Visit REZZAKHOTEL ONLINE Visit Rezzakhotel